À la Une

Teaser du roman « Sabiduria l’île de la sagesse »

Teaser

Présentation

Ce petit film, réalisé à partir d’images fixes, est une présentation succincte du roman « Sabiduria l’île de la sagesse ». Il n’en raconte pas l’histoire, mais aborde les thématiques qui guident mes réflexions, l’absurdité du monde dans lequel nous vivons, la politique politicienne, le règne de l’argent, la perte d’identité, le quotidien, la recherche du bonheur et du bien être, la sérénité, la nature, l’écologie, la tolérance, le respect, l’amour.

Sabiduria l’île de la sagesse

Où l’on découvre qu’il existe toujours un espace de vie où le bonheur est possible.

En 1516, l’humaniste anglais Thomas More écrit son ouvrage majeur « Utopie ». Ce mot signifie pour lui « Nulle part » ou « Lieu de bonheur ». Il avait imaginé l’’île d’Utopie comme une contre-image positive de ce que pourrait être l’Angleterre, si elle était mieux gouvernée, à cette époque. Il indique la voie du « Bien commun », en critiquant le pouvoir, l’inégalité des richesses et l’intolérance religieuse, et en faisant l’éloge de la sagesse.

AU XIXème siècle, Pierre-Joseph Proudhon développe sa pensée du « mutuellisme et de l’organisation coopérative » : « les relations économiques doivent être les plus égales possibles ». Il faut « lutter contre le pouvoir oppresseur et démoralisant du capital en l’évinçant de la vie sociale et économique » .

Souvenons-nous de ses deux célèbres phrases : « la propriété, c’est le vol » « l’anarchie c’est l’ordre ».

Aujourd’hui, l’homme de ce récit ne trouve pas le bonheur dans la société où il vit. Son mal-être le marginalise.

Alors, il trouve refuge dans la contemplation de la nature. La mer et son horizon le transportent vers une île ou la sagesse habitent les hommes.

Une île ou chacune et chacun vivent unis, en paix, sans religion, sans possession, ou l’homme n’est pas considéré comme la menace principale de l’avenir de la planète.

Le miracle va-t-il s’accomplir ?

sources infographiques © Philippe Le Briquir